02 mars 2012

Les Infidèles

Drôle de sensation en sortant de la salle. Comme un mal aise. La réalisation est excellente, les acteurs irréprochables, le format (succession de petits films, un peu comme un recueil de nouvelles autour du même thème) est d’une originalité rafraîchissante qui ne laisse pas de place aux longueurs…Mais…Malgré les rires dans la salle, j’ai trouvé ça super super dur. D’un réalisme horrible. Ces mecs on en croise tous les jours, plein, et encore une fois je suis admirative des réalisateurs et acteurs qui les ont si finement analysés et interprétés…Mais si on veut s’accrocher au mythe du PC (Prince Charmant), ce n’est certainement pas le film à aller voir. Sans doute pas non plus si on n’a pas une confiance absolue en son PC. Moi j’y suis allée avec une amie d’enfance mais je me demande ce que ça peut faire d’aller le voir en couple…Dérangeant. Je crois que le pire c’est peut-être les rires gras des types de la salle qui ne voient même pas le côté pathétique et qui se marrent devant les scènes bien crues, qui se trouvent une complicité «virile» avec les personnages sans comprendre ce que montrent vraiment (et parfaitement) Dujardin et Lellouche. Au fil de la séance, je me suis vraiment demandée comment le film se terminerait…Un «happy end» aurait été peu crédible et difficile à trouver, un scénario type où les salauds seraient «punis» aurait été mou et pas plus crédible, une fin humoristique dédramatisant l’infidélité, et pire, la glorifiant, aurait été d’un machisme révoltant…La fin choisie permet de quitter la salle sur une note plus légère, elle est certes improbable mais fait tout de même sourire. D’autant plus que je suis sûre qu’elle atteint quand même dans leur égo, les types aux rires gras dont je parlais…Tiens, c’est vrai qu’on les entend moins pouffer à la fin ceux-là, les rires sont plus féminins…Autre point positif, les célibataires rêvant de vie à deux ne se trouveront peut-être pas si mal loties en sortant de là…

03%20Il%20etait%20une%20fois                              les-infideles

Y'a comme un décalage..Celui du mythe à la réalité?

Posté par alimiko à 14:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les Infidèles

Nouveau commentaire